Métier Guide Interprete Conférencier Guide acccompagnateur
Découverte du métier de guide interprète/guide accompagnateur
Le métier - Devenir conférencier ou accompagnateur
Le guide interprete conférencier
Le Guide Accompagnateur
Devenir guide
Pour nous contacter
Le métier - Devenir conférencier ou accompagnateur

 

L'activité professionnelle de guide interprète et guide conférencier en région Rhône-Alpes vous intéresse et vous souhaitez en savoir plus sur le métier...

• Le Guide interprète conférencier : les compétences suivez ce lien

• Le Guide accompagnateur : les compétences suivez ce lien

• Une Agence de Guides interpretes conférenciers Rhone Alpes et Lyon. Pour commander une prestation de guide suivez ce lien : Agence de guides Rhone Alpes

 


Quelques informations sur le métier de guide

Les  guides interpretes conférenciers sont employés par des agences de voyages réceptives ou encore par des organismes publics (généralement les offices de tourisme). Ils peuvent également travailler pour un musée, un site, une association culturelle, un autocariste, un comité d’entreprise, une mairie… La profession est assez sévèrement réglementée. Ses conditions d’exercice ont été profondément remaniées par la loi de 1992 et son décret d’application. Une carte professionnelle est délivrée aux titulaires des diplômes de guide interprète national et guide interprète régional .

Parmi les quelque 3 000 guides qui exercent dans la France entière, on compte 80 à 85 % de femmes. Près d’un tiers d’entre eux (elles plutôt) travaillent à Paris et en Ile-de-France. La Côte d’Azur est également bien représentée.

La plupart sont salariés vacataires, payés par les agences et les offices de tourisme. D’autres exercent en libéral ou sont salariés d’une agence de guides. Les guides interprètes qui pratiquent en libéral sont assujettis à la TVA et doivent tenir une comptabilité. Les salariés sont employés en contrat à durée déterminée et doivent signer un contrat de travail pour chaque mission, ce qui implique beaucoup de paperasse pour l’employeur.

Les conditions de travail exigent une grande disponibilité : il est fréquent qu’un guide travaille le soir ou le week-end.

Il est parfois prévenu la veille pour le guidage du lendemain. Il n’est jamais à l’abri d’une saison touristique gâchée, quelle qu’en soit la raison.

Le métier s’exerce de manière très autonome. Il permet un enrichissement humain et culturel même si une certaine routine finit par s’installer. Pour éviter cette lassitude, certaines agences s’efforcent de faire varier le planning des tournées de leurs guides. Les perpectives d’évolution sont assez peu nombreuses et les guides ont du mal à se reconvertir.

 
 
Le métier - Devenir conférencier ou accompagnateurLe guide interprete conférencierLe Guide AccompagnateurDevenir guidePour nous contacter